Un barbier est une personne, dont le métier consiste à entretenir les cheveux et la pilosité faciale (la barbe, la moustache, les rouflaquettes, etc.) des hommes. Son métier est proche de celui d’un coiffeur, en plus spécialisé.

Sous l’Ancien Régime, le terme de « barbier » désignait différents métiers dont les frontières se sont peu à peu éloignées :

  • le barbier et le barbier-perruquier étaient les ancêtres de nos coiffeurs actuels. L’expression est toujours utilisée au Québec pour désigner un coiffeur pour homme ;
  • le barbier chirurgien était chargé de la petite chirurgie et pouvait effectuer des soins comme les saignées, la pose de ventouses ou de pansements. Ce n’est qu’en 1691 qu’un édit royal français sépare chirurgiens et barbiers-perruquiers.

Dans certains pays, les boutiques de barbiers sont visibles dans la rue grâce à des enseignes de barbiers aux formes caractéristiques. Le barbier installe généralement ses clients sur une chaise de barbier. Le barbier s’occupe du rasage des hommes qui ne portent pas la barbe, mais aussi de l’entretien des cheveux, de la barbe, des moustaches ou des rouflaquettes pour ceux qui en portent. Il emploie un rasoir (qui peut être mécanique, ou, aux époques les plus récentes, électrique) et un lubrifiant, par exemple de la mousse à raser. Au XIXe siècle, il pouvait être d’usage de proposer au client de raser soit au pouce soit à la cuillère : ce dernier objet introduit dans la bouche du client permettait de gonfler la joue et de faciliter ainsi le rasage

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebook Comments
No votes yet.
Please wait...